EXCEL Gas en Haïti

EXCEL GAS EN HAITI

Haïti constituait déjà, il y a un peu plus de 30 ans, un souci environnemental majeur en raison de la déforestation instituée et accélérée. Il y a eu Bombardopolis dans le Nord-Ouest, c’était la sécheresse, mais il y a toujours eu l’érosion des sols, l’aridité avancée de certaines régions autrefois fertiles, et aussi, les inondations calamiteuses dues à ces facteurs précités. Un SOS avait même été lancé sur l’état avancé de destruction du parc naturel de la forêt des pins, en 200…

Cependant, Haïti n’a pas toujours compté, seulement sur ses fardeaux en terme énergétique. La République développait d’importants projets pilotes en coopération internationale, au ministère des mines et de l’énergie, même si le privé ne s’impliquait à l’époque. On introduisait la notion nationale de récupération et de transformation : le gaz méthane à partir de déchets domestiques, la bagasse de canne en briquettes de charbon, la houille blanche en énergie hydroélectrique, etc. Transfert technologique et formation professionnelle faisaient parti du lexique, l’espoir augmentait. Les problèmes politiques ont dégénéré, pour évacuer espoir et confiance. La corruption s’est chargée du reste et des finances. La République Dominicaine a souvent été un témoin privilégié de toutes ces calamités, accueillant opposants, exilés, autorités déchues comme travailleurs de la canne. Les uns comme les autres lui reprochaient ce type de coopération jugé explosif. Les problèmes énergétiques se seraient multipliés avec ceux environnementaux ignorés en Haïti au point de constituer un déséquilibre dangereux pour l’île entière aujourd’hui. Le 2 avril 2008, Ban Ki-moon dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti MINUSTAH), recommande une coopération « visible » des institutions nationales et l’adoption de mesures économiques palliatives sur le court terme. La République Dominicaine aurait-elle compris et accueilli ce message alarmant du secrétaire général des nations Unies ?

Le gouvernement Dominicain, par un décret issu de la Secrétairerie d’État de l’Industrie et du Commerce, a autorisé EXCEL GAS à transporter et à commercialiser en Haïti le gaz propane en provenance de Saint Domingue. En outre, en vue de réduire le coût des opérations, la Secrétairerie d’État a accordé au consortium une exemption de toutes taxes fiscales. Cette mesure représente la contribution de l’État dominicain au développement de la République voisine, précise un communiqué de presse du 20 janvier dernier émanant des bureaux de la compagnie Excel Gas à Santo Domingo.


HAITI UNE NOUVELLE SOURCE D’APPROVISIONNEMENT EN GAZ PROPANE

Le gouvernement dominicain ouvre une brèche fiscale pour favoriser la commercialisation de Gaz propane en Haïti, dans un souci de coopération bilatérale. Excel Gaz, une compagnie dominicaine dont le siège se trouve sur l’Avenida Independencia à La Feria, une localité de la capitale, saute sur l’occasion en établissant un partenariat avec Mundogas Americas Dominicana SA. Objectif : le pôle fertilisé de l’île veut aider l’axe atteint de stérilité galopante. Rééquilibrage préventif ? Ki moon sera-t-il moins inquiet pour Haïti avec ce potentiel ? Les montagnes seront-elles plus vertes à l’avenir ?

Vincenzo & Enzo Odoguardi Pdg & v.P Mundo Gas Americas Dominicana SA

Le monde semble vouloir prendre un virage environnemental protectionniste et le nouveau gouvernement américain ne dément pas dans cette dynamique. La République Dominicaine pendant ce temps, l’autre voisin d’Haïti, aurait réussi à convertir son parc de transport public et, réaliser un exploit : plus de 90% de ce secteur et des taxis fonctionnent au propane en RD. Elle aurait ainsi éduqué sa population, dans l’utilisation sécuritaire du propane comme combustible, mieux encore, dans la valorisation de sa flore et la conservation de ses forêts. La compagnie Excel Gas que dirige Annie Fiorentino aurait une politique de protection de l’environnement qui serait applicable et profitable à Haïti. C’est dans ce cadre qu’elle a tenu une conférence de presse le 23 janvier à l’hôtel Caribe à Port-au-Prince.

Le consortium dominicain EXCEL GAS, spécialisé dans la distribution et la commercialisation de Gaz Liquéfié de Pétrole (GPL), a annoncé ce vendredi 23 janvier 2009, à 13h30, le lancement prochain en Haïti de ce produit. Le responsable des relations publiques et des communications d’Excel Gas, Mike Lafontant en l’occurrence nous dit que : « Nous avons également rencontré Jean-Marie Claude Germain ministre haïtien de l’environnement ainsi que le ministre de l’industrie et du commerce Mme Marie-Josée Georges Garnier. Le ministre Germain aurait promis la collaboration de l’État dans les négociations et, ils se sont montrés très reconnaissants, apprécient l’apport du groupe Excel Gas et Mundo Gas à Haïti ».

EXCEL GAS, dans le cadre de sa politique de protection de l’environnement, ne limitera pas son action à la distribution et à la commercialisation du GPL, mais se propose d’éduquer les consommateurs et d’offrir, à titre de dons, aux populations haïtiennes un important lot de bonbonnes et de petits fourneaux – 250 000, afin de promouvoir l’utilisation du gaz propane et de combattre la déforestation. La conférence s’est déroulée en présence de l’ambassadeur d’Italie en République dominicaine et en Haïti, Enrico Guicciardi et de monsieur Francesco Gosetti di Sturmeck de la Commission Européenne en Haïti, avec qui la délégation a eu des entretiens privés.

Annie Fiorentino au centre, Pgd Excel Gas Rebeca Ortiz, consult. & J.M.C. Germain de Haïti

Les représentants de l’entreprise EXCEL GAS ont expliqué en conférence de presse, avoir accueilli de manière positive cette initiative du gouvernement de Leonel Fernandez. Elle est ainsi donc en pourparlers avec les autorités compétentes haïtiennes et espérait débuter ses opérations de commercialisation de Gaz propane en Haïti, avant la fin du premier trimestre de cette année. Cette commercialisation a été rendue possible grâce à un accord d’exclusivité signé entre EXCELGAS et la MUNDOGAS AMERICAS DOMINICANA S. A., une compagnie basée à Azua et responsable de la gestion du Terminal de GPL qui appartient à l’État dominicain. Les représentants de la société EXCEL GAS ont profité pour rencontrer les distributeurs haïtiens intéressés à la commercialisation du gaz propane dans les différentes villes du pays, initier des courants d’échanges et signer des accords avec les secteurs qui militent pour la protection de l’environnement et la sauvegarde des ressources naturelles. Cette conférence de presse a été un succès total, estime le responsable des relations publiques et communications.

présence de Enrico Gucciardi, ambassadeur d’Italie pour l’île – photo 4 en bout de table;

Si la MINUSTAH s’exclamait inquiète et préoccupée, dans un communiqué du 21 août 2008, en relation à l’instabilité politique persistante qui empêchait la mise en place d’un gouvernement, ce qui entravait l’exécution de nombreux projets de coopération et de développement que la communauté internationale s’était engagée à financer et constituait un obstacle sérieux à la mise en œuvre des mesures nécessaires pour aider les Haïtiens à faire face à la hausse des prix des produits alimentaires et pétroliers… , à réduire les risques liés à la saison cyclonique, elle doit pouvoir se réjouir aujourd’hui avec la proximité de cette porte de coopération qui irait dans le sens de cette décision « un pas important dans les efforts que tous les acteurs politiques devraient mener pour parvenir à un accord permettant de placer l’intérêt supérieur du pays et du peuple haïtien au-dessus des intérêts particuliers. »

Il reste à savoir si les accords Excel Gas aboutiront, dans le sens de ce souhait largement partagé aujourd’hui. Les analyses objectives offrent des références de réalisation importante en République Dominicaine en matière de génie et de coopération internationale productive. On parle du métro de la capitale réalisé par Allstorm, quand Haïti a elle-même perdu ses rails sous Duvalier. La recherche de solutions durables et de partenaires avérés nécessiterait peut-être une considération plus moderne que les vieilles querelles insulaires du passé. Economie/22*24-01-09 lien: http://reseauhem-archives.xyz/docspeci_excel_gas_vendra_en_haiti.htm#Excel%20Gas


conférence de presse journalistes en Haïti

suite conférence de presse du 23 janvier 2009

print